Rechercher

Des questions ? Contactez-nous au 04 94 38 74 04 ou par mail

AMAP ou panier bio ?


Mon avis, c'est que les AMAP dans le Var et les paniers bio comme Les Paniers Davoine sont très complémentaires et partagent un objectif commun : maintenir et développer une agriculture saine dans le Var et en Provence.

En amap vous profitez d'un contact direct avec le producteur, vous êtes engagé dans la vie de l'exploitation et vous recevez toutes les semaines une partie de sa récolte.

Avec les paniers bio des Paniers Davoine, vous commandez quand vous voulez des fruits et des légumes labellisés bio, vous vous faites livrer dans un point relais près de chez vous et vous profitez de la variété d'un approvisionnement chez une 30aine de producteurs partenaires de Provence et de Corse.

Le saviez-vous ?

C'est dans le Var qu'est née la première association pour le maintien de l'agriculture paysanne (AMAP) en France. Dans l'exploitation La Ferme des Olivades à Ollioules.
Denise et Daniel Vuillon ont importé le concept d'amap du Japon en 2001. Au pays du soleil levant, le concept de Teikei (nom nippon des amap) permet à un nombre considérable (environ 10 millions) d'agriculteurs de continuer à vivre de leur exploitation.

Depuis, de très nombreuses amap ont vu le jour un peu partout en France.

Comment cela fonctionne ? 

On compte environ 6000 amap en France. L'objectif des amap est de maintenir des exploitations agricoles de petites tailles au travers d'un rapport direct entre le consommateur et le producteur. Et du paiement en avance de la récolte.

Pour shématiser un groupe de 100 consommateurs se rapprochent d'1 agriculteur et fonde une association. 
Les 100 consommateurs payent en avance la récolte de l'agriculteur au travers d'un abonnement souvent pour une saison. En contrepartie l'agriculteur divise sa récolte en 100 parts chaque semaine que les amapiens viennent chercher à la ferme. Quand la récolte est abondante, les paniers sont riches et bien garnis, quand la saison est mauvaise, les paniers sont moins garnis et moins riches, c'est la solidarité consommateurs-producteurs qui est recherchée.

C'est un système formidable, notamment sur le lien que peut créer l'association entre les amapiens et le producteurs.
Le fonctionnement d'une amap est associatif et permet de participer à la vie d'une exploitation au travers d'AG, de journée à la ferme, de rencontre hebdomadaire puisque les paniers sont à récupérer sur la ferme.

Les amap sont un succès sous 2 réserves :

  1. que le producteur (ou la productrice bien sûr !!) soit dans une véritable démarche de diversification de sa production et ce depuis longtemps. Je pense aux AMAP de Véronique Albert à Solliès-Pont ou celle de Pierre Venel à Rocbaron qui sont des véritables jardin d'Eden. On y trouve même des fruitiers ce qui est très rares dans les AMAP. J'ai entendu trop d'AMAP mises en place sur des structures non diversifiée où les amapiens devenaient verts à manger des blettes et du chou vert toutes les semaines en hiver.
  2. que l'association vive bien, avec des leaders engagés et militant qui anime la communauté des consommateurs et structure l'association. le producteur ne peux perdre trop de temps à s'occuper de l'association. 

Et Les Paniers Davoine dans tout ça ? 

J'ai coutume de dire que Les Paniers Davoine sont complémentaires des amap dans le Var car nous sommes un intermédiaire entre le producteur et vous consommateurs, mais nous offrons une flexibilité, une variété et un engagement sans faille

Nous nous adressons donc plutôt à des personnes souhaitant recevoir des produits labellisés bio de Provence (les amap ne sont pas forcément bio), tout en pouvant compter sur un service de livraison, et surtout sur des commandes à la carte et variées car nous travaillons avec une trentaine d'agricutleurs bio de Provence et Corse.

Ce qu'il faut retenir c'est que dans le Var, il y a de la place pour tous les services et inititiatives qui font la promotion d'une agriculture locale et humaine, amap et panier bio type Paniers Davoine !

Cédric Davoine